J’veux du soleil !, déjà 20 000 spectateurs !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

Découvrez les deux bandes-annonces de J’veux du soleil !, en salle le 3 avril !

Retrouvez la carte de toutes les salles qui diffusent le film, dès le 3 avril !

À lire également

59 réflexions sur “J’veux du soleil !, déjà 20 000 spectateurs !”

  1. Hervé Naillon

    Ce film est une merveille d’humanisme et de fraternité. Si « merci patron » était drôle et s’attaquait à la prédation de quelques uns, « j’veux du soleil » parle de la générosité de beaucoup qui se sont enfin retrouvés citoyens à part entière. Lumineux et généreux.

  2. Continuez Mr Ruffin , vous êtes le seul en qui je crois et le seul qui puisse encore être capable de nous aider!!! Je suis assistante maternelle ,on en a pas beaucoup parlé mais notre métier est très ingrat et comme m’a dit un responsable du pôle emploi  » je sais me ms on ne peut pas vous mettre ds les cases » !!!!!

    1. Dominiquegrandjean.dg@gmail.com

      Chère ass mat regarde mieux …..la case est invisible……comme toi comme moi…que va devenir l être humain avec ce gouvernement qui ne prend pas soin de son peuple???bisous

  3. SUPER, je suis pressé de le voir, bravo Mr Ruffin! Ce film tombe a pic, soutient des gj de la châtre, o aimerai bien vous voir pour une intervew quand vous pouvez, a bientot

  4. GRAND MERCI François RUFFIN !!!
    Continuez à fédérer le Peuple qui croit en un avenir meilleur. ON VOUS FAIT CONFIANCE POUR FAIRE BOUGER LES CHOSES !!! TOUS ENSEMBLE… NE LACHONS RIEN et DEGAGEONS MACRON et sa bande de nuls!!!!!!!
    BIZOU

    1. LE BARON HUGUES

      Les macronistes ne sont pas des nuls,mais des salauds de mercenaires à la solde des libéraux et de l’UE.
      Ils n’ont aucun doute sur rien.Ils obéissent à leur gourou.Si celui-ci leur disait d’aller se jeter à l’eau,ils iraient!
      Heureusement qu’il existe des Ruffin,pour contrer ce ramassis de godillots!

  5. J’ai vu le film ce dimanche 24 mars à Blois (41).
    J’en ai pleuré tellement j’étais émue. J’ai ri, aussi, surtout au début.
    Merci d’avoir su rendre à l’humain ce qui appartient à l’humain.
    Ce film m’a raffermie encore plus dans ma détermination à continuer à lutter aux côté des Gilets Jaunes et de leur apporter mon soutien inconditionnel.

  6. J’ ai 72 printemps et grâce à vous , le soleil vient me réchauffer,
    J’admire votre courage et votre ténacité, prenez soin et garde!!!!
    les vrais gens ont besoin de vous.

  7. jocelyne cussac

    Les gens sortent du ciné en pleurant, certains parce qu’ils se reconnaissent et sont heureux de la sincérité des propos et des images qu’ils renvoient et d’autres, parce qu’ils n’imaginaient pas qu’une telle pauvreté existé dans ce pays FRANCE. Bravo à tous ceux qui ont fait ce film et merci François pour ton courage et ton intelligence. Je te tutoie et je t’appelle par ton prénom car je suis Fakirienne, et fière du député reporter!!!

      1. Bravo François: ce film. VU hier soir aux Studio à Tours est une ode à la vraie Fraternité. Ça donne En Vie de vivre!!!

  8. Brillat claudine

    Ruffin président lui au moins il connait le peuple le vrai pas celui des salons mais celui de la rue
    Merci à vous d être ce que vous êtes

  9. Jean-Jacques Giudicelli

    J’ai beaucoup apprécié le film et la manière de filmer ses personnages, beauté et intelligence éclairent chaque séquence. J’ai particulièrement apprécié la mise en valeur de l’auto-formation et de la formation mutuelle et collective qui a lieu sur les ronds-points et dans les cabanes, alors même que la honte cédait la place à la prise de parole et à la colère. Une seule critique, j’ai trouvé que le film aurait pu être un peu plus long! A suivre donc.

  10. « MERCI !  » mille fois Monsieur RUFFIN

    Seulement, malgré tous vos efforts, la pertinence de vos nombreuses interventions, et tous les gens formidables qui vous suivent aujourd’hui, on commence à lire et entendre qu' »il » ne cédera pas (je devrais dire qu »ils » ne céderont pas, puisque nous avons affaire à une simple marionnette téléguidée par plus fort qu’elle).

    Ils s’y entendent si bien pour manipuler et finir par endormir les gens… Il faut dire que, maîtrisant les média, la tache leur est facile !

    J’ai 68 ans et souhaiterais pouvoir mettre toute mon énergie au service d’un changement qui se doit désormais d’être rapide, tous les indicateurs étant au rouge.

    Le temps passe et pratiquement rien ne bouge face à tous les efforts que vous, et tous
    ceux qui vous suivent dans cette démarche de « r-évolution », pouvez fournir.
    Et vous avez pu constater combien nous sommes nombreux…
    Comment être encore plus efficace ?

    MERCI surtout de ne pas vous décourager, nous avons grand besoin de personnes telles que vous !

    Bien sincèrement,

  11. Toutant Jeanne

    Superbe film, aux très belles images qui mettent en valeur les paroles justes et profondes des femmes et des hommes gilets jaunes.
    Beaucoup d’émotions et une grande dignité, porteuses de l’espoir de plus de justice sociale et d’une société plus humaine.
    Merci aux « acteurs et actrices », merci à François et à Gilles et toute leur équipe.

  12. Bravo mrRuffin grâce à vous j ai l espoir que ce monde de fou change pour mes enfants et petits enfants. Continuez sonon notre monde est perdu👍😢

  13. Olivier Macqueron

    J’ai vu le film à Guingamp, il m’a ému , je l’ai regardé ( une larme dans le coin des yeux ) avec un mélange d’espoir et de colère, une colère saine qui donne envie de croire en l’avenir. Un futur meilleur, serein pour nous tous…
    La résignation est enfin terminée ! Merci Monsieur Ruffin !!! Adé.

  14. Radic Liliane

    Merci d’ exister Mr. RUFFIN
    Des mon retout en France je ne monquerait pourvrien au mond de voir film et lire votre livre.

  15. Jacques Lacote

    Comment fédérer les bonnes volontés sans démagogie ? En disant et écrivant la vérité, chiffres à l’appui. Les interventions des gilets jaunes dans les médias manquaient malheureusement de pep’s. Encore hier soir chez Ruquier qui s’est employé à contrer certains de leurs arguments, notamment lorsqu’il s’est agi de dénoncer la couverture très orientée des manifestations par les grands médias. Il donnait vraiment l’impression de jouer sa place sur la 2 ! La sincérité des 2 gilets jaunes était pourtant flagrante mais a manqué d’un peu plus de pertinence. La tâche n’était pas facile pour des non professionnels de la com’ mais il aurait fallu insister sur le fait que, certes, les gilets jaunes ont défrayé les chroniques mais qu’il a beaucoup plus souvent été question de la casse et de la perte de chiffre d’affaires pour les commerçants que de leurs motivations profondes. Les chiffres parlent pourtant d’eux-mêmes : 30 000 milliards de $ dans les paradis fiscaux, y compris dans ceux que l’Europe est incapable de gérer, à tel point qu’ils ne figurent même pas dans la liste officielle, ou en ont été retirés !!
    Tous les appels aux sacrifices supplémentaires en direction des citoyens devraient entraîner automatiquement une critique des médias et le rétablissement des vérités socio-économiques ! Quant à Christine Angot et surtout Charles Consigny, présentés comme des intellectuels ! Ce serait à se taper le cul par terre si la situation n’était aussi grave. Consigny défendant le libéralisme …! : l’ISF aurait plombé la croissance !! Quid alors de l’évasion fiscale, chiffres comparés ? ! Ses postures condescendantes et ses arguments provocants auraient dû entraîner son éviction du petit écran.
    Mais le poids du business et de la finance dans le choix des infos est de plus en plus lord et perceptible. Il faut ménager les annonceurs !
    A ce sujet, une question : quel est le poids réel de la publicité dans la détermination des prix de vente des produits courants, de l’alimentation à l’automobile, en passant par la parapharmacie et les loisirs …? Tous les auditeurs et téléspectateurs paient cette publicité dans le prix des produits qu’ils achètent mais, alors que les annonces publicitaires envahissent tous les médias, à toute heure du jour et de la nuit, le consommateur ne regarde ou écoute qu’une infime partie de tout ce qui est diffusé.
    Là encore, un chiffrage serait le bien-venu.

    1. Werner von Gesseneck

      « Comment fédérer les bonnes volontés sans démagogie ? »
      Monsieur Lacote, on peut en effet se le demander en vous lisant….. Evidemment, vous l’aurez compris, je ne vois pas la démagogie du même côté que vous…..

  16. Il faut donner la parole pour retrouver les mots et pour parler avec d’autres maux que l’on voudrait oublier. Ce film doit faire prendre conscience que nous sommes une partie de ce soleil qui comme les gens du Nord, est à l’intérieur de nous et que nous chercherons toujours à le partager.

  17. J’ai vu ce magnifique film/reportage à Dijon, au cinéma Eldorado : un grand succès pour ce document qui montre ce qu’est le Peuple dans sa diversité, sa soif de liberté, de démocratie, sa soif de vivre, d’être connu et surtout RECONNU.
    La foule qui a assisté aux plusieurs projection est le reflet de ce Peuple ignoré par les tenants du pouvoir depuis de nombreuses décennies.
    Contrairement à quelques slogans lancés par des récupérateurs, ce n’est pas un film de la « France Insoumise ». Un certain d’entre eux à cru bon de se servir du micro et du monde présent place Wilson pour lancer son appel à voter FI aux européennes, ça a dû gêner François Ruffin..
    C’est un film reflétant et donnant la parole aux oubliés des pouvoirs successifs, c’est un film rempli d’émotion qui conduit à la lutte pour être respectés et entendus dans la diversité de ce que nous sommes.
    Il nous reste à « prendre le pouvoir » sans aucune récupération.
    Ce film est loin, très loin de toute étiquette, même si celle-ci se dit de gauche et rassembleuse.
    Ce film est un superbe rayon de soleil pour nous le Peuple, c’est un moteur pour continuer en amplifier les luttes qui devront certes rester sur les ronds points, mais aussi et surtout passer par les entreprises, les services privés et publics.
    Merci François, merci Gilles Perret pour ce soleil qui nous redonne du courage, qui nous montre le chemin de la prise de conscience de ce que nous sommes, du poids que nous pesons dans la société.

  18. Salut, J’ai contacté le cinema d’argenton sur creuse pour diffuser votre film, j’espere pouvoir le voir bientot! A plus gj la chatre 36

  19. Manuela Vanno

    J’habite en Suisse et je viens d’apprendre que « Je veux du soleil » sera montré chez nous dès le 1er mai! Mon fils vient de rentrer de Marseille où il a participé avec sa compagne à un samedi « gilets jaunes » super et il a acheté et lu le bouquin de François qu’il va me passer. Je suis la FI depuis le début et suis accro aux blogs de F. Ruffin, JLM et de tous les autres élus à l’Assemblée. Continuez votre travail courageux et nécessaire admiré par beaucoup d’entre nous à l’étranger. De même, soutien aux « gilets jaunes » et dénonciation des violences d’où qu’elles viennent, à commencer par le gouvernement.

  20. Un film humain qui rebooste le gilet jaune que je suis, fatiguée par 20 semaines de combat! Merci pour cette énergie positive qui, je l’espère, renforcera notre mouvement ! Un reportage émouvant et authentique !
    Mille mercis à toute l’équipe de l’avoir fait

  21. Amnistier les gilets jaunes, vous êtes gonflés, et moi avec ma voiture cassée, qu’est ce que je fait moi, tout ça parce que ces gros nazes n’admettent pas qu’on ne pense pas comme eux. L’isoloir messieurs, ça existe et ça s’appelle la démocratie. Fascisme de gauche et fascisme de droite : pour moi c’est pareil

  22. Bravo aux deux réalisateurs pour ce môment de bonheur engagé, réaliste et émouvant. Bravo de porter ce regard plein de tendresse sur ceux qui en ont le plus besoin et de leur donner la parole. Bravo Monsieur Ruffin, je vous soutient !

  23. Bonjour, je ne sais pas qui distribue votre film ce que je sais c’est qu’il n’est pas disponible sur le réseau traditionnel des cinémas. J’habite Évry 91 ville bien pourvue entre les cinoches et CGR je pensais trouver « j’veux du bonheur ». Et bien non, pour le voir je devrai aller à la MJC d’Orsay ! Avez-vous d’autres retours sur cette non distribution ? Merci pour ce que vous faites.

  24. Formidable pour ton boulot. Reste cool et en pleine forme. Pas d’angoisse 140 salles c’est formidable mais ce n’est que 6,5% des salles de cinéma.

  25. Merci de dire les vrais chose,et si être chaque politique était comme vous,avant tout un journalistes,peut être que l’on parlerai de la vérité avant tout,merci…..la défiance envers les politiques est à la base de ce combat,(sans animausité) ….. Merci !!!!

  26. Bravo ! Humanisme, fraternité, émotion…
    Continuez ! les citoyens de notre pays « la France » ne sont pas et ne doivent pas devenir les esclaves, les robots de l’oligarchie, des 1% les plus riches, de la bourgeoisie de luxe.
    Notre gouvernement actuel a un trou vide à la place du coeur !

  27. Je n’ai pas la possibilité d’aller voir votre film …
    À un moment où à un autre, ne pourriez vous pas le sortir en vidéo pour que ceux qui n’ont pu aller le voir puisse acheter le film ?
    Avec tous mes remerciements pour tout ce que vous faites ainsi qu’à vôtre équipe.
    Bon courage à tous

  28. Je n’ai pas la possibilité d’aller voir votre film …
    À un moment où à un autre, ne pourriez vous pas le sortir en vidéo pour que ceux qui n’ont pu aller le voir puissent acheter le film ?
    Avec tous mes remerciements pour tout ce que vous faites ainsi qu’à vôtre équipe.
    Bon courage à tous

  29. Comme un personnage dans le film j’ai attendu, non pas 20 mais 51 ans (1968 !) pour voir les français retrouver leur âme, grâce au beau mouvement des GJ.
    J’espère vivre assez pour fêter l’élection de François Ruffin à la tête de l’état redevenu révolutionnaire et populaire !
    Merci pour ce film, témoignage émouvant et fraternel.

  30. Frédérique LOUP

    Merci pour ce magnifique témoignage ; je vous pardonne de m’avoir fait pleurer!^^

    NB : La jeune femme de la plage, Marie je crois, a réellement une très jolie voix doublé d’une belle sensibilité, j’ai adoré et je ne pense pas être la seule. Dites-lui si vous pouvez…

    1. Je n ai pas encore vu le film, mais je l’attends avec impatience dans mon secteur ,je voudrais vous dire un grand MERCI MR RUFFIN vous pouvez être fier de vous pour votre implication dans la vie des gens de la base,contrairement à la majorité des journalistes qui ne sont qu’a la botte des puissants! je vous ai apprécié également lorsque vous étiez à France Inter.Cordialement.

  31. Merci pour j’veux du soleil! Le vrai visage du peuple Français et des gilets jaunes. L’ambiance à Amiens le 1 avril à la place Gambetta, au cinéma et après au débat était au top. Comme beaucoup d’autres j’espère et je ferai tout pour qu’un jour on arrivera à changer la politique en France. J’ai toujours peur que ça ne dépends pas d’un Macron, mais d’un système bien plus difficile à renverser. On va essayer, on est là!!!

  32. Bordeaux le 25 mars 2019

    Au nom de la liberté d’expression cinématographique

    APPEL pour la projection du film documentaire
    J’VEUX du SOLEIL de François Ruffin, Gilles Perret et Cécile Dubois

    Une pétition a été mise en ligne sur le site MesOpinions.com, accessible à partir de sa page d’accueil, en haut à droite dans la zone RECHERCHE de PETITIONS saisir J’VEUX du SOLEIL ou LIBERTE.

    https://www.mesopinions.com/petition/social/nom-liberte-expression-cinematographique-appel-projection/63062

    Depuis fin janvier notre Association d’Emancipation Citoyenne locale (contact AEC isabelgar25@gmail.com) demande aux cinémas de nos communes de résidence de

    • PESSAC : le Jean Eustache,
    • CANEJAN : le Simone Signoret,
    • MERIGNAC : le Mérignac-ciné,

    d’inscrire à l’affiche : J’VEUX du SOLEIL film documentaire sur les GILETS JAUNES et leurs lieux de vie improvisés installés sur les RONDS POINTS.

    Nous nous heurtons au mieux à un refus poli aux motifs embrouillés, au pire à une absence de réponse.

    Nous vivons un moment très important de l’histoire de notre nation, c’est le seul depuis mai 68.
    Ceux et celles qui veulent l’abolition des inégalités pour un avenir en commun où il n’y aura plus de fin de mois difficile, ni de destruction de notre planète signeront cette pétition pour obtenir juste un peu de soleil sur nos écrans de cinéma.

    Signez, faites circuler cet appel dans tous vos réseaux même s’ils ne sont pas de Gironde.
    Vous pouvez et devez aussi interpeller ces 3 cinémas municipaux directement :

    • PESSAC : le Jean Eustache, audrey.cine.pessac@orange.fr et 05 56 46 39 40 et thomas.lenne@veocine.fr et 05 55 93 97 92 et ayme.festival.pessac@wanadoo.fr

    • CANEJAN : le Simone Signoret, s.casteignau@CANEJAN.fr et https://signoret-canejan.fr/contact/ et 05 56 89 38 93

    • MERIGNAC : le Mérignac-ciné, merignac.cine@gmail.com et https://www.cinemerignac.fr/contact/ et 05 56 97 75 33

  33. FRANCINE GENTILHOMME

    MERCI, MERCI, MERCI François Ruffin et Gilles Perret !

    J’ai vu le film hier au soir à Saint Brieuc. Lumineux, généreux, du soleil qui entre dans le cœur !
    De belles personnes ont filmé de elles personnes.

    J’espère que Macron aura apprécié au Lincoln 😉

    Après plusieurs démarches de citoyens, le film passera à Loudéac dans le 22. Persévérance et détermination peuvent payer.

    francine gentilhomme

    1. Werner von Gesseneck

      Francine, c’est mal d’aller voir le film au Lincoln ? Je l’ai vu au Lincoln, on était tout de même 5 personnes dans la salle….. Grand succès !!! Bon, 5 personnes aussi dans la salle pour voir aujourd’hui « Merci Patron » au Luminor, histoire de compléter mon point de vue sur Monsieur Ruffin. Vous aurez compris que je n’en suis pas un admirateur béat !!! Loin s’en faut.
      Soyons honnêtes tout de même, j’ai tout de même beaucoup de respect pour quelques belles personnes du film : La dame handicapée du Languedoc, celle que l’on voit à la plage évoquée par Frédérique un peu avant votre message, quelques autres personnes, surtout des dames, souvent âgées, souvent seules dans la vie.

  34. Hier soir, ma fille de 16 ans m’a proposé de voir votre film. Quelle émotion ! Merci pour ce témoignage humain, rempli de générosité, de solidarité, de fraternité, d’amour… Comment continuer à maintenir un système politique, économique et social tel qu’il existe actuellement… il est clair que cela ne fonctionne pas ! Les français cravatés qui nous dirigent, qui vivent trop loin dans les salons, trop loin de la rue, devraient avoir honte..
    Je suis maîtresse d’une école à une classe, en grande ruralité, et je m’inquiète aussi de ce que l’on veut faire de notre Education…
    Bref, merci M. Ruffin pour votre documentaire, merci d’avoir donner la parole à toutes ces belles personnes…

  35. Casta-fiore.

    Avec peu de moyens, F. Ruffin a réalisé un film plein d’humanité, cette humanité que les (ir)responsables de notre pays piétinent.
    Les gilets jaunes, pauvres parmi les pauvres, donnant aux sans-abri: quelle magnifique leçon!
    Merci beaucoup F.Ruffin.

  36. Bravo François: ce film. VU hier soir aux Studio à Tours est une ode à la vraie Fraternité. Ça donne En Vie de vivre!!!

  37. Monsieur Ruffin, vous êtes juste et intelligent ! Pourquoi vous ne vous pas présentez aux éléctions ? Il faut créer un grand camp, sorte d’un rassemblement avec nous qui vous soutenons et proposer des éléctions de notre Président de la France car je crois qu’il n’y a que vous et tous ceux qui vous soutiennent, capable de faire bouger les choses dans ce pays qui est devenu du n’importe QUOI!!!

    Je vous félicite vos interventions; je ne suis pas dans une situation de besoin mais je soutenais dès le début les Gilet Jaunes; j’allais aux manifestations à Tours quasi régulièrement ( une fois je me suis fait gazer pour rien; nous n’avons rien fait, nous étions calmes et débout et on est venu nous gazer , il fallait courir et se cacher dans les magasins qui voulaient bien nous accueillir ); depuis que j’ai vu votre film « Je veux du soleil » je porte le gilet jaune tout le temps ! Je ne savais pas tout ce qui se passait vraiment avant de voir le film; j’ai 65 ans; je suis Polonaise; j’ai vécu le communisme jusqu’à mes 22 ans et là ce qui se passe ici me fait peur; cette dictature de l’Etat et cette façon de parler ( Macron parle comme un curé polonais ) ; il y a des situations ici qui me font vraiment penser qu’on est dans une dictature communiste, carrément!! Je pense que les Français ne se rendent pas compte car ils ne savent pas ce que c’est !

    Continuez Monsieur
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Reste informé !

Une fois par semaine, toute l’actualité de votre député.