Grand débat : « Faites péter le cérumen, Monsieur le premier ministre ! »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
La conclusion, à vous écouter, c'est que vous aviez bien raison. Qu'au fond, les Français réclament plus de Macron. Mais plus vite, plus loin, plus fort. Le pays est à bout. Au bord de la crise nerveuse. Et vous répétez : continuer plus vite ! Continuer plus loin ! Continuer plus fort !

Monsieur le Premier ministre,
Je connais un bon oto-rhino, il a des dispos dans son agenda, je peux vous prendre un rendez-vous si vous voulez.
Ca me paraît l’urgence, tant vous êtes sourd.
Vous êtes sourd aux Français.
Et vous êtes sourd, sans surprise, de l’oreille gauche.

Il faut en revenir au samedi 17 novembre.
A ce miracle social.

A ce jour où les plus invisibles – intérimaires, personnes handicapées, auxiliaires de vie sociale, autoentrepreneurs – où les plus invisibles se sont rendus hyper-visibles avec leurs gilets fluorescents.

A ce jour où les muets sont devenus bavards, racontant leur vie de galère, leur frigo trop vide, leurs dettes au RSI, leurs courses au Secours populaire.

A ce jour où, surtout, les plus résignés se sont vus traversés d’une espérance.

A ce jour où ensemble ils se sont élevés contre l’injustice.

A tous les carrefours, semaine après semaine, nous avons entendu : « Rends l’ISF d’abord! » Nous avons entendu: « Macron démission » et « destitution ». Nous avons entendu: « Que les gros paient gros, et que les petits paient petits. » Nous l’avons entendu, jusqu’aux abords de l’Elysée, dans les beaux quartiers, pas très loin de Matignon, pour vous le dire sur tous les tons.

Pour le faire taire, ce cri, vous avez envoyé les bulldozers contre les cabanes des pauvres.

Vous avez tenté ça, surtout, de noyer ce cri dans un grand débat.

C’est un truc connu : dissoudre l’urgence du « ici et maintenant » dans le plus tard, toujours plus tard.

Diluer la révolte dans l’inertie.

Mais même là.

Même avec le tri social.

Même avec des Français aux cheveux blancs, plus diplômés, mieux payés.

Même avec cette France du grand débat qui vous ressemble plus que les Gilets jaunes.

Même avec eux, revient comme un écho. Lors de la restitution, hier, quelles demandes mentionnaient vos garants eux-mêmes ?
« Le retour de l’ISF. »
Mais vous n’entendez pas.
« Plus de tranches d’impôt… »
Mais vous n’entendez pas.
« La TVA à 0% sur les produits de première nécessité. »
Mais vous n’entendez pas.

Et à la place, vous déclarez – je vous cite : « Nous devons continuer à baisser les impôts, et à le faire plus vite. »

Tout ça pour ça !
Six mois de protestations, trois mois de grand débat, douze millions d’euros dépensés, et tout ça pour aboutir à quoi ?
A un Premier ministre qui nous offre une resucée de Thatcher !
Qui nous fait du sous-Friedman, du post-Reagan. Il fallait tout ce tralala pour finir avec le plus usé de tous vos slogans, avec votre refrain depuis quarante ans : moins de dé-penses pu-bliques.

La conclusion, donc, à vous écouter, c’est que vous aviez bien raison.
Que vous avez tout bon.
Qu’au fond, les Français réclament plus de Macron.
Mais plus vite, plus loin, plus fort.
C’est ce verbe qui me marque, dans votre bouche: « Continuer ».

Et en effet, vous continuez, comme si de rien n’était.

Dans les cahiers de doléance, que réclament encore les Français qui se sont exprimés ? Que l’État – je cite vos garants – joue son rôle d’ « acteur de l’économie », – je cite toujours – qu’il « intervienne », et plus précisément, est demandée, d’après vos garants, la « renationalisation des infrastructures essentielles ».
Mais vous ne l’avez pas entendu, ça non plus.
Que vous apprêtez-vous à faire, cette semaine ? ce jeudi matin ? après-demain ? ici même ? Vous allez privatiser, définitivement, Aéroports de Paris ! Vous allez vendre Roissy ! Vous allez solder Orly ! Vous allez, dans la foulée, liquider Engie. Vous allez marchander la Française des Jeux. Bref, vous allez « continuer », continuer la grande braderie de la Nation…
D’une main, vous débattez, de l’autre vous débitez le pays.

Même en matière démocratique, vous continuez.
Que réclament les contributeurs à votre grand débat : « La reconnaissance du vote blanc, ou le vote obligatoire. » Mais vous n’entendez pas. « Des référendums d’initiative citoyenne, partagé, ou locaux. » Mais vous ne l’entendez pas.

A minima, notent vos garants, il y a une « demande d’exemplarité ». Et même ce minimum, vous ne l’entendez pas. Pour preuve : qui le président de la République a-t-il nommé au conseil constitutionnel,
le mois dernier ? Votre ami, votre mentor, Alain Juppé. Condamné à quatorze mois de prison avec sursis, pour prise illégale d’intérêts.
Il ne s’est pas enrichi, soit.
Il a couvert, par fidélité, le président d’alors, soit.
Mais il a couvert la corruption, tout de même.
Il a couvert la fraude.
Et c’est lui qui, promu par Emmanuel  Macron, tous deux énarques, tous deux inspecteurs des finances, c’est lui qui va désormais contrôler les lois votées ici ? La voilà, l’exemplarité ?

Votre caste continue comme avant.

Débouchez-vous les oreilles, Monsieur le Premier ministre.

Faites péter le cérumen.

Enlevez vos boules Quies.

Sinon, le peuple, le peuple pourrait bien crier encore plus fort, et vous servir d’oto-rhino.

Ainsi s’accomplit la prophétie d’Isaïe: « Ils sont devenus durs d’oreille, ils se sont bouché les yeux, de peur que leurs yeux ne voient, que leurs oreilles n’entendent, que leur cœur ne comprenne. »

Partagez cet article :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

Secouez l'Assemblée !

Ne manquez aucun discours..

D'autres discours à l'Assemblée...

J’ai changé

« J’ai changé. J’ai changé, ces derniers mois, d’ailleurs très profondément, j’ai changé ». Pendant l’été, le président de la République annonçait sa conversion écologique…

VOIR LA SUITE

CETA : « Vous êtes au service des lobbies ! »

Vous n’êtes pas au service des Français, ni de l’Europe. Vous êtes au service des lobbies.
Car ce traité est né d’un lobbyiste.
Je peux le nommer.
Jason Langrish, avocat d’affaires, qui préside à Toronto la « table ronde de l’Energie », c’est-à-dire le lobby du pétrole.
Vous êtes seuls. Seuls avec le Médef, Alcan, Rio-Tinto, Lafarge, Total et Monsanto.

VOIR LA SUITE

44 réflexions sur “Grand débat : « Faites péter le cérumen, Monsieur le premier ministre ! »”

  1. Merci Francois Ruffin
    Vous avez dit exactement ce que nous pensons
    J’espère que les français vont se réveiller et voter contre MACRON
    Nous sommes un couple de retraités qui gagnons à deux à peu près 3100 euros croyez moi les fin de mois sont dures.
    Je me permets de partager sur mon Facebook
    Cordialement
    Martine et André CLAËS

  2. Van parys sylvie

    Bravo…
    Cependant je ne sais plus que faire pour être écoutée entendue. Je suis AMP. Ici aussi on brade. On fait de belles réformes qui n ont pour but de faire des économies. Eh oui des économies sur la misère!
    Que de temps perdu en reunionite pour nous faire avaler des couleuvres. Démarche qualité…la belle blague! Des centaines de reunion sur ce sujet qui rend exsangue ceux qui y travaille et plus de temps pour faire de la qualité sur le terrain.
    Parlons aussi de la maltraitance sur les seniors. Leur expérience, leur pertinence sont e qualifiées de HAS BEEN alors qu’ ils ont acquis la sagesse. On les met au placard. Et on voudrait prolonger l âge de la retraite!
    Oui je suis fatiguée mais vous me mettez un peu de baume au coeur.
    Continuez.
    Ne vous taisez pas.
    Cordialement

  3. Mr Macron et son gouvernement ont soudainement fait semblant de découvrir ,d’être à l’écoute du peuple Français des plus humbles .Ici commence la fourberie d’un régime qui découvrirait soudainement la réalité sociale d’un pays qu’il dirige depuis 2 ans !!

  4. Merci Monsieur, merci d’être notre voix , voilà enfin un homme de convictions pures . Ça me fait du bien de vous lire et vous entendre. Si cela pouvait en être de même autour de vous dans ces lieux où des malentendants créent des malentendus …a bon entendeur…

  5. Bravo François, tu viens de faire entrer le mot « cérumen » à l’assemblée. Vont-ils pour autant ouvrir leurs esgourdes ? Quand je vois Si bête Ndiaye déjà affalée moins d’une semaine après son entrée en fonction, j’en doute…

  6. Excellent comme toujours. La suite est connue, la rue va se faire entendre, tout renverser, nos forces de sécurité vont se rallier au mouvement, la fuite rapide des escrocs le République n’aura pas le temps de se faire. Pourvu qu’on en vienne pas aux fourches au Dr guillotin et aux bûchets et autres barricades déjà prêtes depuis plus de dix ans pour sûr dans beaucoup trop de têtes maintenant. La suite… Explosive forcément!

  7. Si j’ai bien compris les sondages ,les Français demandent à devenir avec leurs enfants des esclaves des milliardaires et de leur marionnette macron le négrier de service .

  8. j’ai du voir la vidéo trois fois tellement que c’est bon même politique après est-ce qu’il faut vraiment faire péter le cérumen c’est peut-être pas prudent on ne sait pas si ce qu’il y a à l’intérieur et bien solidifier en tout cas il y avait une chose qui est sûre on ne viendra jamais rien de bon avec le partie en marche enfin je voulais dire en force je suis quand même pressé le savoir les mesures que notre cher président doit nous soumettre ce qui vous donnera matière à vous exprimer à nouveau avec la classe qui est la vôtre et dont nous sommes nombreux à l’apprécier

  9. Prévost Corinne

    Bonjour François merci d’être là.
    Moi je ne suis pas sourde et je vous entends.
    Je vous soutiens a 200%

  10. Merci Mr Ruffin, de continuer à faire votre travail, de continuer à contrôler les actions du Gouvernement et à faire entendre la voix du peuple.

    C’est cela, votre responsabilité de parlementaire et j’espère que vous convaincrez d’autres d’enfin nous représenter et de continuer à être un contre-pouvoir.

    Cette période de restitution des conclusions au « Grand Débat » (que je préfère appeler « la Grande Conférence ») va être une période décisive ; car les conclusions nous les connaissons : le discours que vous tenez ici restera identique dans quelques semaines. Plus de politique macroniste, plus vite, plus fort. Il s’agit d’ailleurs de la ligne qu’avait indiqué le Gouvernement au lancement de la Grande Conférence en expliquant : nous ne changerons pas de ligne.

    Et s’il y en a quelques uns qui croyait en cette illusion d’écoute du pouvoir, ces prochaines semaines seront la fin de l’illusion et la confirmation d’une réalité : le pouvoir en place hait le peuple et ne travaillera jamais pour lui.

  11. J’aime entendre parler vrai, sans langue de bois et avec de vrais arguments comme beaucoup de gilets jaunes et français vous résumé très bien la pensée du peuple français il y’a encore des hommes qui comme vous voyez le bien être du peuple avant votre bien être personnel.

    1. Bravo françoiis ruffin , toujours excellent orateur
      Ce.gouvernement n’ecoute pas les citoyens , pourquoi voulez vous qu’il change sa route puisqu’il a 2.jambes droites
      Je ne suis pas madame irma , mais je vous vois un grand avenir !!! Le.1er mai à paris ça risque de frapper dur , de ce que j »entends autour de moi ! Merci

  12. Et une petite parole de Jésus à la fin, qui cite lui-même un prophète… Attention, porter la parole de l’évangile, ça réussit pas à tout le monde ! C’est prendre le risque que tous ceux qui sont au pouvoir ne veulent le lâcher, vous prennent en ennemi et souhaite votre mort (physique ou politique, peu importe).

    Ben tant qu’à continuer sur le parallèle, je vous donne un autre message de ce même évangile.

    « Vous avez appris qu’il a été dit: Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi. Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, »

    Car oui, ils vous traitent de séditieux. Ils mettent à mal la nation, le bien commun, et toutes les âmes qui y vivent juste pour faire en sorte que ceux qui sont déjà riches le deviennent encore plus, commettant l’outrage, comme un effet de bord non désirable mais pourtant automatiquement lié, que les pauvres s’appauvrissent. Ils ont l’amour de l’argent et cultivent le mépris de l’humain. Violents dans leur action, ils vous accusent pourtant de l’être. Ils détournent les maux dont ils sont l’origine pour les attacher à vous. Ils font de vous un séditieux, un révolutionnaire, un agitateur qui parle de haine. Alors faites vôtre également cette parole, afin qu’en voyant vos bonnes actions, en étant bienveillant y compris avec eux, qu’ils ne puissent rien trouver à vous reprocher.

    Et continuez. Y’a des millions de gens derrières vous, derrières vos idées. Vous devez vous sentir un peu seul parfois, mais leurs moyens ne doivent pas vous faire oublier que la masse est de votre côté.

  13. Tout à fait d’ accord avec vous Monsieur RUFFIN!… comme très souvent!..
    Quant au Premier Ministre, il me fait plutôt pitié! Il a bien raison de faire de la boxe… c’ est lui qui se prend tous les coups !
    Quand est-ce que le « Monarque » va dégnier prendre la parole et annoncer lui-même les mesures tant attendues des Français ?
    J’ ai entendu ce matin aux infos qu’ il faudrait au moins 40.000 signatures pour contrer la privatisation d’ Orly… je signe de suite, s’ il le faut!
    Après les châteaux, les vignobles etc… aux chinois
    La FRANCE se délite ! STOP !!!
    La FRANCE n’ est pas à vendre!!!

  14. Excellentissime, comme toujours !
    Les billevesées du Prince Edouard et la manoeuvre procrastinatoire du Grand Dégât, euh, Débat sont tellement criantes de mépris total et de vanité aux abois qu’on se demande ce qu’il leur reste de neurones dans l’égo qui leur tient lieu de cerveau !
    Où croient-ils aller ainsi ? C’est à peine digne d’un gosse de 5 ans, cette entourloupe !
    Comme dit le précédent commentateur, on connaît la suite…
    Et personnellement, vivement que ça pète, et pour de bon !

    Citoyennement.

    Pour info (si ça peut servir à redresser les conclusions hâtives de certains et mettre de l’eau au moulin…), je fais partie des CSP favorisées (cadre A de la fonction publique), sans être riche pour autant (assurance-vie, LA, LDD, CEL, aucune action ni immobilier nul part.. )
    Mais je suis un gilet jaune ! Et je n’ai PAS participé au GDébat .

    PS: portable retrouvé ?!…

  15. Bonjour le Député François Ruffin,
    Je vous écoute, je suis d accord avec vous. Le gouvernement et le Président, ne répondent même pas aux courriers.Je ne sais pas si vous avez reçu le double de la lettre que je ai envoyé à Macron. Je suis une amie de votre cousin Jêrome de Blenod les Toul, c est avec eux que nous sommes venus voir « J’ veux du soleil » et lu votre livre. On apprend beaucoup de choses des coulisses du gouvernement.
    Tous mon amitié.
    Cordialement
    LAGORCEIX COLETTE{ COCO}

  16. Merci Mr François Ruffin,
    Puisqu’ils ne veulent pas du Vote, ils en ont peur, il semblerait, organisons le nous- mêmes. Les forces dans le pays sont suffisantes à pouvoir le faire et les moyens informatiques, aussi, les bénévoles dans l’affaire sont à considérés, ils ne demandent que ça, pour que le français lamda puisse vivre dignement. Que le mouvement soit apartisan ou transpartisan l’assentiment du peuple est présent il faut lui donner le moyen d’expression numérique pour y parvenir. Il faut le faire avant que la colère ne s’exprime, après c’est fini pour tout le monde. Tiens, une des occasions se présente avec les 4.500.000 de personnes qui doivent signer pour empêcher la privatisation des aéroports. Bon courage.

  17. Oh oui il faut que notre gouvernement nous écoute personnes âgées personnes handicapées enfants bébés car il y a des lois qui sont de plus en plus inadmissible on peut pas mettre quelqu’un en prison pour avoir voler de la nourriture et la même chose pour quelqu’un qui fait du mal violence ou autre trop de harcèlement dans les écoles trop de violences conjugale et ces femmes qui sont pas écoutés trop d enfants violenter il faut faire des vrais lois là vie est très chère revoir le rsa l allocation chômage il faut mettre en place du travail car on a besoin chaque jour de se lever pour avoir des projets aider les parents quand il ont besoin pour l éducation sans placer leurs enfants et si vous avez besoin de témoignage je suis la

  18. Excellent , comme d’habitude . Merci Mr Ruffin , vous êtes un homme d’exception , un humain , vous seul avez mon respect total .

  19. Merci de réagir car je commençais à me demander si j’étais stupide quand M.Phillipe nous expliquait qu’il comprenant la puissance du mouvement des gilets jaunes,pour ma part sa réponse sonne comme une insulte,une de plus…Quelle hypocrisie sa diminution d’impôt..Je rêve..

  20. Merci pour l’équilibre que vous rétablissez à travers vos discours. Vous apportez de la vérité dans ces institutions funestes et poussiéreuses.

  21. Ruffin, c’est un plaisir d’écouter vos interventions à l’AN. Toujours des mots précises et puissantes pour exprimer ce qui est juste dans toutes les sphères – du social au politique.
    Bravo!

  22. Philippe LEBOURG

    Bonjour Mr Ruffin.
    Je vous ai écrit il y a quelque temps. Vous êtes très occupé, c’est certain, et n’avez pas répondu à mon écrit.
    Alors deux questions s’imposent, après ce beau morceau de bravoure:
    – Quand signez-vous l’initiative pour le démarrage d’une procédure de destitution? C’est votre boulot de parlementaire! Pour l’argumentaire, voir le site http://www.upr.fr
    – Quand partagez-vous avec ceux qui vous admirent le magnifique ouvrage de Juan Branco « Crépuscule » (dispo sur Internet à http://branco.blog.lemonde.fr/files/2019/01/Macron-et-son-Crepuscule.pdf) qui explique si bien combien non seulement ils se font voler en permanence leur démocratie et leur justice mais aussi combien la caste au pouvoir se serre les coudes et se promeut par jeu d’ascenseurs réciproques tout en prétendant par l’intermédiaire de la presse vassalisée faire éclore du « nouveau » et favoriser les seuls « talents »?

    Parler est utile. Même gueuler peut l’être. Représenter effectivement avec votre signature de parlementaire est non seulement aussi utile mais nécessaire, c’est un devoir.
    Salutations

  23. Christophe Petitjean

    Suggestion de slogan :

    Ce n’est pas Emmanuel MACRON, mais Emmanuel CRAMONS… le Modèle Social Français !

    Cordialement

  24. THERESE ALLART

    Bonjour Mr Ruffin .
    Voilà , moi et mon mari souhaitions vous indiquer sur le film une interrogation. Pourquoi ne pas avoir indiqué le début des soulèvements? et l’initiative de ces 2 femmes , via les pétitions? qui ont tout embrasé !
    nous l’avons apprécié votre film ! Il y a tant de justesse ! Merci.
    Cordialement
    Mme Allart

  25. CHRISTOPHE PETITJEAN

    En Arabie Saoudite, on coupe les mains des voleurs. En France, ce sont les porte-flingues des voleurs (l’argent de l’ISF dérobé au peuple) qui vous coupent les mains et vous crèvent les yeux. Supériorité de la démocratie…

  26. CHRISTOPHE PETITJEAN

    Affaire François de Rugy : D’un autre côté, il n’est pas anormal qu’un écologiste apprécie les avantages en nature…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Secouer l'Assemblée !

Avec un fil conducteur : moins pour l’argent, plus pour les gens ! Plus pour les hôpitaux, plus pour les petits clubs de foot, plus pour les femmes de ménage.

Nous suivre