Éducation dans la Somme : où va-t-on ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Trois collèges et des classes par dizaine de sauvés l’an dernier. La Somme sait se mobiliser pour son éducation. Mais où va-t-on ? Quel chemin dessine-t-on pour nos enfants, notre avenir ?
Accueil des enfants handicapés, statut des AVS, des AESH, Rectorat, moyens alloués pour la rentrée prochaine et dans les années à venir…

Jeudi 22 Novembre à 20h30
Espace Dewailly
3 Place Louis Dewailly
Amiens 80000

Sur le même thème

Blanquer

En trois ans, huit collèges supprimés en Picardie !

« En trois ans, depuis votre arrivée au ministère de l’Education nationale, ce sont 327 postes qui ont été supprimés dans l’Académie d’Amiens. Soit huit collèges. » Courrier à Jean-Michel Blanquer.

blanquer RASED

Pour les RASED, la mort à trente ans ?

« Cette année, les RASED vont avoir trente ans. Mais on ne sait pas ce qu’on va devenir, nos perspectives sont bien sombres. » Monsieur Blanquer, allez-vous raser les RASED ?

Une lycéenne m'écrit : "Faut-il être riche pour réussir ?

Mes parents m’ont toujours dit de profiter car les années lycée seraient les plus belles de ma vie. J’espère que ce sont les pires, sinon, ça doit être vraiment triste d’être un adulte.
Je crois qu’elle est en train de me détruire.

Vacances : des miettes pour les enfants ?

Devant l’école Voltaire, quand on cause des vacances avec une poignée de mamans, on parle plus de prélèvements que du bonheur des enfants…

Commentez

Une réponse

  1. A France Inter, face à Salamé, il y a avait un journaliste, François Ruffin, qui la renvoyait , elle, à un statut non pas de journaliste mais de serveuse de soupe. L’usage récurrent de l’interro-négative, « ne croyez-vous pas que… » est une antienne journalistique qui n’est jamais dénoncée pour ce qu’elle est , un fausse question; en fait une affirmation : « je (moi l’interviewer-euse) pense que, ou plus justement « mon maître pense que.. ». Apprenons à dénoncer ces pratiques et montrons que ces gens ne sont pas des journalistes mais des larbins.
    Continue, François. Tu fais du bon boulot.
    Moi, je veux bien aider. Je suis retraité donc titulaire d’un salaire à vie et ai du temps pour travailler avec vous.
    Pierre Sauve

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *