Le bulletin de Ruffin

Chaque semaine (enfin j’essaye) je fais le point de mon activité avec vous, en vidéo et en podcast.

#BDR96 : Marine Le Pen, l’autre candidate des riches

En 2011, héritant du Front national, Marine Le Pen menait au son du clairon un « virage social ». Dix ans plus tard, elle opère un discret « looping libéral » : rassurer les portefeuilles. Plongeant dans les tracts et les programmes, je retrace ici cinquante ans de discours économique du Front national. Où le mot « inégalités », par exemple, n’est jamais prononcé.

bidenite

#BDR95​ : Le virus que craint Macron ? La Bidenite aiguë !

Le même jour ! Dans la presse, Macron vante la suppression de l’ISF, la baisse des impôts productifs, les riches qui vont créer des usines… tandis que Biden, lui, déclare : « Ce n’est pas Wall Street qui a construit ce pays ! » Pire que le Covid, pour Macron : la Bidenite… Pourvu que cette maladie ne traverse pas l’Atlantique et ne contamine pas les esprits !

les assistés de la macronie ruffin BDR

#BDR94​ : Les assistés de la Macronie !

Un RSA pour les jeunes en galère, on le devine, ce sera non. En revanche, pour secourir Brune Poirson et ses collègues de la Macronie, le président offre sur mesure de petites missions… Bienvenue dans la France des assistés de la Macronie !

leur progres le notre accelerer

#BDR93 : Leur progrès, et le nôtre

Depuis un an j’entends les ministres nous dire : « Il faut accélérer ! Il faut aller de l’avant ! » Et moi la seule question que je me pose, c’est : vers où ? Vers quel horizon? Vers le bonheur commun ? Ou vers une course au néant ? Quel progrès veut-on ?

bdr92 débat covid sanitaire assemblee macron

Le débat, ils n’en veulent pas !

Ils l’ont annoncé en fanfare, en trompette, avec roulement de tambours : le gouvernement va débattre de la crise sanitaire à l’Assemblée ! Sauf qu’ils ont eux-mêmes tué le débat…

macron boursicoteur web

Il « parie » sur nos vies : Macron le boursicoteur !

Macron le boursicoteur ! « De quel côté la pièce va tomber ? » C’est un conseiller de l’Elysée qui se confie ainsi. Et la pièce, c’est nous, ce sont nos vies : va-t-on à nouveau s’enfermer ? Nos gosses reprendront-ils le sport ? Les cinés rouvriront-ils ? Ca dépend, « à la dernière minute, à la dernière seconde », du « pari du président ». Maintenant, c’est non non et non à cette gestion