A l’Assemblée

vous mettez en sommeil la démocratie miniature youtube

Vous mettez en sommeil la démocratie !

Vous choisissez aujourd’hui de faire un chèque en blanc au Président sur les deux choses essentielles aux Français : la santé et la liberté. Pépères, tranquilles, désinvoltes, vous mettez la démocratie en sommeil, l’Etat de droit entre parenthèse.

Miniature Couvre Feu

Couvre-feu : l’Assemblée fait comme si de rien n’était !

Macron décide tout seul qu’à 21h05, nous n’aurons plus le droit de mettre un pied sur le trottoir. Mais de quoi on discute dans cette Assemblée ? De la TVA sur les produits de bio-contrôle ! On est complètement à côté de la plaque !

Photo 2020 09 09 16 35 08

Pour la reconnaissance des métiers du lien

François Ruffin (LFI) et Bruno Bonnell (LREM) proposent à l’Assemblée nationale de reconnaître les métiers d’auxiliaire de vie sociale, d’assistante maternelle, d’accompagnante d’enfant en situation de handicap et d’animateur péri-scolaire

Sdr

Comatelec : « Ne faites pas de bruit avant les élections »

Chez Bridgestone, Bruno Le Maire trouve la délocalisation « révoltante », car trop voyante. Mais ce n’est que la partie émergée de l’iceberg : combien de Comatelec, de Rosières, à qui le ministère ne demande qu’une chose : que ça ne fasse pas de bruit ?

avion jet

Aérien : pour un quota carbone individuel

Le gouvernement a repris une version édulcorée de notre proposition de remplacer les vols intérieurs par le train (quand c’est possible). Par justice sociale, pour la planète, nous devons aller plus loin : un quota maximal de kilomètres aérien individuel.

Qe Ehpad Domart

Ehpad : quand Denis pourra-t-il refaire du vélo ?

Monsieur Véran, j’aurais bien d’autres choses à vous rapporter, sur les budgets, les plannings, les primes, etc., mais je pare au plus urgent : quand Denis pourra-t-il reprendre son vélo ? On ne saurait sauver des vies en sacrifiant notre humanité.

L'Etat laisse Endel aux mains des actionnaires d'Engie

Engie : l’État-actionnaire brade Endel… et l’écologie ?

Endel est le leader français de la maintenance industrielle. Et pourtant, Engie, sa maison mère, 2,8 milliards de dividendes versés en 2019, un Etat actionnaire à 24%, décide de supprimer 5000 des 6500 emplois. Quand reprendrons-nous le contrôle ?