Votre député,
votre voix

Comme député, je ne vous promets pas la lune. Mais plutôt cet engagement, permanent : devant les ministres, devant les PDG, devant les puissants, je ne courberai pas l’échine. Je me tiendrai droit en votre nom.

Ils ont l'argent, on a les gens !

Je ne me fais aucune illusion : nous ne passerons pas une loi, ils nous retoquent le moindre amendement. Nos interventions, nos interpellations ne visent pas à transformer le réel maintenant. Mais à dire, à répéter, à faire savoir que ce monde-là, nous n’en voulons plus. Et que nous en préparons un autre, plus juste, plus égalitaire, plus humain. 

Avec un fil conducteur : moins pour l’argent, plus pour les gens ! Plus pour les hôpitaux, plus pour les petits clubs de foot, plus pour les femmes de ménage…

Retrouvez nos newsletters :

Le 26 mai, s'abstenir, c'est voter Macron !

A 9h, j’étais à Whirlpool à Amiens, délocalisé en Pologne. A 14h, j’étais à Sotteville, ancien plus grand centre de triage d’Europe, aujourd’hui cimetières de locomotive. Le point commun ? Leur Europe des camions. Contre les gens. Et contre la planète.